ATOLAD - Montreal contest

 

  • Director: Natalie Portman

 

  • Distribution: Natalie Portman, Makram Khoury, Shira Haas

 

  • English synopsis: A Tale of Love and Darkness is based on the memories of Amos Oz, growing up in Jerusalem in the years before Israeli statehood with Arieh, his academic father and Fania, his dreamy, imaginative mother. They were one of many Jewish families who moved to Palestine from Europe during the 1930s and 40s to escape persecution. Arieh was cautiously hopeful for the future but Fania wanted much more. The terror of the war and running from home had been followed by the tedium of everyday life, which weighed heavily on Fania’s spirit. Unhappy in her marriage and intellectually stifled, she would make up stories of adventures (like treks across the desert) to cheer herself up and entertain her 10-year-old son Amos. He became so enraptured when she read him poetry and explained about words and language; it would become an influence on his writing for the rest of his life. When independence didn’t bring the renewed sense of life that Fania had hoped for, she slipped into solitude and sadness. Unable to help her, Amos was forced to say an untimely good-bye. As he witnessed the birth of Israel, he had to come to terms with his own new beginning.

 

  • French synopsis: Une histoire d’amour et de ténèbres est basé sur les souvenirs d’Amos Oz, qui grandit à Jérusalem dans les années précédant la création de l’État israélien avec Arieh, son père cultivé et Fania, sa mère à l’imagination débordante. Ils étaient l’une des nombreuses familles juives à déménager en Palestine depuis l’Europe au cours des années 1930 et 1940 pour échapper aux persécutions. Arieh était optimiste pour l’avenir, mais Fania voulait beaucoup plus. Après la terreur de la guerre et avoir fui la maison, l’ennui de la vie quotidienne s’installa, ce qui pesait lourdement sur Fania. Malheureuse dans son mariage et intellectuellement étouffée, elle inventait des histoires d’aventures (comme des périples à travers le désert) pour se remonter le moral et divertir son fils de 10 ans, Amos. Il s’extasiait lorsqu’elle lui lisait de la poésie et lui expliquait le sens des mots et du langage; cela deviendrait une influence sur son écriture pour le reste de sa vie. Lorsque l’indépendance n’apporta pas le sens renouvelé de la vie que Fania avait espéré, elle se perdit dans la solitude et la tristesse. Incapable de lui venir en aide, Amos fut forcé de lui dire un au revoir prématuré. Alors qu’il était témoin de la naissance d’Israël, il a dû accepter de prendre un nouveau départ.

 

  • Poster of the movie attached